EthicaDB •   Publicación numérica y multilingue de la Ética de Spinoza

propositio 26

Pars 2, prop 26
Latin | Elwes - en | Stern - de | Peri - it | Suchtelen - nl | Peña - es | Misrahi - fr     infra (5)  |  arriba ^

L'Âme ne perçoit aucun corps extérieur comme existant en acte, si ce n'est par les idées des affections de son propre corps.

Mens humana nullum corpus externum ut actu existens percipit nisi per ideas affectionum sui corporis.

Mens humana nullum corpus externum ut actu existens percipit nisi per ideas affectionum sui corporis.

The human mind does not perceive any external body as actually existing, except through the ideas of the modifications of its own body. (Elwes - en)

Der menschliche Geist erfaßt einen äußern Körper als wirklich existierend nur durch die Ideen der Erregungen seines Körpers. (Stern - de)

La Mente umana non percepisce alcun corpo esterno come esistente in atto se non mediante le idee delle affezioni del suo Corpo. (Peri - it)

De menschelijke Geest neemt geen uitwendig voorwerp als werkelijk bestaande waar, dan alleen door bemiddeling van de voorstellingen der inwerkingen op het eigen Lichaam. (Suchtelen - nl)

El alma humana no percibe ningún cuerpo exterior como existente en acto sino por obra de las ideas de las afecciones de su propio cuerpo. (Peña - es)

L'Esprit humain ne perçoit aucun corps extérieur comme existant en acte, si ce n'est par les idées des affections de son propre Corps. (Misrahi - fr)

demonstratio por 2, prop 7  |  2, prop 13  |  2, prop 16  |  2, prop 16, cor 1

Latin | Elwes - en | Stern - de | Peri - it | Suchtelen - nl | Peña - es | Misrahi - fr

2, prop 26, demo  - Si le Corps humain n'a été affecté en aucune manière par quelque corps extérieur, l'idée non plus du Corps humain (Prop. 7), c'est-à-dire (Prop. 13) l'Âme humaine, non plus n'a été affectée en aucune manière de l'idée de l'existence de ce corps ; en d'autres termes, elle-ne perçoit en aucune manière l'existence de ce corps extérieur. Mais, en tant que le Corps humain est affecté en quelque manière par quelque corps extérieur, il perçoit en quelque mesure (Prop. 16 avec ses Coroll.) le corps extérieur. C.Q.F.D.

2, prop 26, demo  - Si a corpore aliquo externo corpus humanum nullo modo affectum est, ergo (per propositionem 7 hujus) nec idea corporis humani hoc est (per propositionem 13 hujus) nec mens humana idea existentiae illius corporis ullo etiam modo affecta est sive existentiam illius corporis externi ullo modo percipit. At quatenus corpus humanum a corpore aliquo externo aliquo modo afficitur eatenus (per propositionem 16 hujus cum corollario I ejusdem) corpus externum percipit. Q.E.D.

2, prop 26, demo  - If the human body is in no way affected by a given external body, then (II. vii.) neither is the idea of the human body, in other words, the human mind, affected in any way by the idea of the existence of the said external body, nor does it any manner perceive its existence. But, in so far as the human body is affected in any way by a given external body, thus far (II. xvi. and Coroll. I.) it perceives that external body. Q.E.D. (Elwes - en)

2, prop 26, demo  - Wenn der menschliche Körper von keinem äußern Körper auf irgendeineWeise erregt ist, so ist auch (nach Lehrsatz 7 dieses Teils) die Idee des menschlichen Körpers, d.h. der menschliche Geist, von keiner Idee der Existenz jenes Körpers auf irgendeineWeise erregt, oder er erfaßt die Existenz jenes äußern Körpers auf keineWeise. Aber sofern der menschliche Körper von einem äußern Körper auf irgendeine Weise erregt wird, insofern erfaßt er den äußern Körper (nach Lehrsatz 16 dieses Teils mit seinem Zusatz). -W.z.b.w. (Stern - de)

2, prop 26, demo  - Se il Corpo umano non viene interessato in alcun modo da qualche corpo esterno è evidente che nemmeno l'idea del Corpo umano, cioè la Mente umana, è interessata in alcun modo dall'idea dell'esistenza di quel corpo esterno, ossia essa non percepisce in alcun modo l'esistenza del corpo esterno in parola. Dunque, solo in quanto il Corpo umano è interessato (o affetto) in qualche modo da qualche corpo esterno, in tanto la Mente percepisce quel corpo esterno. (P. II, Prop. 7; Prop. 13; Prop. 16 e sua Conseg. la). (Peri - it)

2, prop 26, demo  - Wanneer het menschelijk Lichaam op geenerlei wijze inwerking van eenig uitwendig voorwerp ondergaat, zal ook (vlg. St. VII v.d. D.) de voorstelling van het menschelijk Lichaam, d.w. dus z. (vlg. St. XIII v.d. D.) de menschelijke Geest, op geenerlei wijze door de voorstelling van het bestaan van dit uitwendig voorwerp worden aangedaan; ofwel de menschelijke Geest zal het bestaan van dit uitwendige voorwerp op geenerlei wijze waarnemen. Voor zoover echter het menschelijk Lichaam wèl op eenigerlei wijze inwerking van een uitwendig voorwerp ondergaat, zal de Geest (vlg. St. XVI en Gevolg II v.d. D.) dit uitwendig voorwerp waarnemen. H.t.b.w. (Suchtelen - nl)

2, prop 26, demo  - Si el cuerpo humano no es afectado en modo alguno por ningún cuerpo exterior, entonces (por la Proposición 7 de esta Parte) tampoco la idea del cuerpo humano, es decir (por la Proposición 13 de esta Parte), tampoco el alma humana, es afectada en modo alguno por la idea de la existencia de ese cuerpo, o sea, no percibe en modo alguno la existencia de dicho cuerpo exterior. Pero en cuanto el cuerpo humano es afectado de algún modo por un cuerpo exterior, en esa medida (por la Proposición 16 de esta Parte, con su Corolario 1) percibe el cuerpo exterior. Q.E.D. (Peña - es)

2, prop 26, demo  - Si le Corps humain n'est en aucune manière affecté par quelque corps extérieur, l'idée du Corps humain non plus (par la Proposition 7), c'est-à-dire que (par la Proposition 13) l'Esprit humain n'est en aucune façon affecté par l'idée de l'existence de ce corps, c'est-à-dire qu'il ne perçoit en aucune façon l'existence de ce corps extérieur. Mais en tant que le Corps humain est en quelque façon affecté par quelque corps extérieur (par la Proposition 16 et son Corollaire I) il perçoit ce corps. C.Q.F.D. (Misrahi - fr)

2, prop 7 - L'ordre et la connexion des idées sont les mêmes que l'ordre et la connexion des choses.

2, prop 13 - L'objet de l'idée constituant l'Âme humaine est le Corps, c'est-à-dire un certain mode de l'étendue existant en acte et n'est rien d'autre.

2, prop 16 - L'idée de l'affection qu'éprouve le Corps humain, quand il est affecté d'une manière quelconque par les corps extérieurs, doit envelopper la nature du Corps humain et eu même temps celle du corps extérieur.

2, prop 16, cor 1 - Il suit de là : 1° que l'Âme humaine perçoit, en même temps que la nature de son propre corps, celle d'un très grand nombre d'autres corps.

corollarium

Latin | Elwes - en | Stern - de | Peri - it | Suchtelen - nl | Peña - es | Misrahi - fr

2, prop 26, cor  - En tant que l'Âme humaine imagine un corps extérieur, elle n'en a pas la connaissance adéquate.

2, prop 26, cor  - Quatenus mens humana corpus externum imaginatur eatenus adaequatam ejus cognitionem non habet.

2, prop 26, cor  - In so far as the human mind imagines an external body, it has not an adequate knowledge thereof. (Elwes - en)

2, prop 26, cor  - Sofern der menschliche Geist einen äußern Körper sich (sinnlich) vorstellt, insofern hat er keine adäquate Erkenntnis desselben. (Stern - de)

2, prop 26, cor  - In quanto la Mente umana immagina un corpo esterno, in tanto non ne ha una cognizione adeguata. (Peri - it)

2, prop 26, cor  - Voorzoover de menschelijke Geest zich een uitwendig voorwerp verbeeldt [voorstelt] heeft hij daarvan geen adaequate kennis. (Suchtelen - nl)

2, prop 26, cor  - En tanto el alma humana imagina un cuerpo exterior, no tiene de él un conocimiento adecuado. (Peña - es)

2, prop 26, cor  - En tant que l'Esprit humain imagine un corps extérieur, il n'en a pas la connaissance adéquate. (Misrahi - fr)

demonstratio por 2, prop 17, sc   |  2, prop 26  |  2, prop 25

Latin | Elwes - en | Stern - de | Peri - it | Suchtelen - nl | Peña - es | Misrahi - fr

2, prop 26, cor , demo - Quand l'Âme humaine considère des corps extérieurs par les idées des affections de son propre Corps, nous disons qu'elle imagine (voir le Scolie de la Prop. 17) ; il n'y a pas d'autre condition dans laquelle l'Âme puisse imaginer des corps comme existant en acte (Prop. préc.). Par suite (Prop. 25), en tant que l'Âme imagine des corps extérieurs, elle n'en a pas la connaissance adéquate. C.Q.F.D.

2, prop 26, cor , demo - Cum mens humana per ideas affectionum sui corporis corpora externa contemplatur, eandem tum imaginari dicimus (vide scholium propositionis 17 hujus) nec mens alia ratione (per propositionem praecedentem) corpora externa ut actu existentia imaginari potest. Atque adeo (per propositionem 25 hujus) quatenus mens corpora externa imaginatur, eorum adaequatam cognitionem non habet. Q.E.D.

2, prop 26, cor , demo - When the human mind regards external bodies through the ideas of the modifications of its own body, we say that it imagines (see II. xvii. note); now the mind can only imagine external bodies as actually, existing. Therefore (by II. xxv.), in so far as the mind imagines external bodies, it has not an adequate knowledge of them. Q.E.D. (Elwes - en)

2, prop 26, cor , demo - Wenn der menschliche Geist durch die Ideen der Erregungen seines Körpers die äußern Körper betrachtet, so sagen wir, er stellt sie sich (sinnlich) vor (s. Zusatz zu Lehrsatz 7 dieses Teils). Der Geist kann aber auf keine andereWeise (nach dem vorigen Lehrsatz) die äußern Körper als wirklich existierend sich vorstellen. Daher hat der menschliche Geist (nach Lehrsatz 25 dieses Teils), sofern er die äußern Körper sich (sinnlich) vorstellt, keine adäquate Erkenntnis derselben. -W.z.b.w. (Stern - de)

2, prop 26, cor , demo - Quando la Mente umana considera i corpi esterni mediante le idee delle affezioni del suo Corpo, allora noi diciamo che essa immagina; e la Mente non ha altro modo di “conoscere” i corpi esterni come esistenti in atto. E quindi la Mente, in quanto immagina corpi esterni, non ha di essi una cognizione adeguata. (P. II, Chiarim. d. Prop. 17; Prop. 25). (Peri - it)

2, prop 26, cor , demo - Wanneer de menschelijke Geest uitwendige voorwerpen beschouwt door bemiddeling van de voorstellingen der inwerkingen op zijn Lichaam, zeggen wij dat hij zich die voorwerpen verbeeldt [voorstelt] (zie Opmerking bij St. XVII v.d. D.). Maar de Geest kan zich (vlg. de voorg. St.) op geen andere wijze dingen als werkelijk bestaande voorstellen. Derhalve heeft (vlg. St. XXV v.d. D.) de Geest, voorzoover hij zich uitwendige voorwerpen voorstelt, daarvan geen adaequate kennis. H.t.b.w. (Suchtelen - nl)

2, prop 26, cor , demo - Cuando el alma humana considera los cuerpos exteriores por obra de las ideas de las afecciones de su propio cuerpo, decimos entonces que "imagina" (ver Escolio de la Proposición 17 de esta Parte); y el alma no puede imaginar de otra forma (por la Proposición anterior) los cuerpos exteriores como existentes en acto. Así, pues (por la Proposición 25 de esta Parte), en cuanto el alma imagina los cuerpos exteriores, no tiene de ellos conocimiento adecuado. Q.E.D. (Peña - es)

2, prop 26, cor , demo - Nous disons que l'Esprit humain imagine, lorsqu'il considère les corps extérieurs par les idées des affections de son propre Corps (voir le Scolie De la Proposition 17) ; et il n'y a pas d'autre manière qui permette à l'Esprit d'imaginer les corps extérieurs comme existant en acte (par la Proposition Précédente). Par conséquent (par la Proposition 25), en tant que l'Esprit imagine les corps extérieurs, il n'en a pas la connaissance adéquate. C.Q.F.D. (Misrahi - fr)

2, prop 17, sc  - Nous voyons ainsi comment il se peut faire que nous considérions ce qui n'est pas comme s'il était présent, ce qui arrive souvent. Et il est possible que cela provienne d'autres causes, mais il me suffit d'en avoir montré une seule par laquelle je puisse expliquer la chose comme si je l'eusse démontrée par sa vraie cause ; je ne crois cependant pas m'être beaucoup écarté de la vraie, puisque tous les postulats que j'ai admis ici, ne contiennent à peu près rien qui ne soit établi par l'expérience, et qu'il ne nous est plus permis de la révoquer en doute après que nous avons montré que le Corps humain existe conformément au sentiment que nous en avons (voir Coroll. de la Prop. 13). En outre (par le Coroll. préc. et le Coroll. 2 de la Prop. 16), nous connaissons clairement quelle différence il y a entre l'idée de Pierre, par exemple, qui constitue l'essence de l'âme de Pierre lui-même et l'idée du même Pierre qui est dans un autre homme, disons Paul. La première en effet exprime directement l'essence du Corps de Pierre, et elle n'enveloppe l'existence qu'aussi longtemps que Pierre existe ; la seconde indique plutôt l'état du Corps de Paul que la nature de Pierre, et, par suite, tant que dure cet état du Corps de Paul, l'Âme de Paul considère Pierre comme s'il lui était présent, même s'il n'existe plus. Pour employer maintenant les mots en usage, nous appellerons images des choses les affections du Corps humain dont les idées nous représentent les choses extérieures comme nous étant présentes, même si elles ne reproduisent pas les figures des choses. Et, quand l'Âme contemple les corps en cette condition, nous dirons qu'elle imagine. Et ici, pour commencer d'indiquer ce qu'est l'erreur, je voudrais faire observer que les imaginations de l'Âme considérées en elles-mêmes ne contiennent aucune erreur ; autrement dit, que l'Âme n'est pas dans l'erreur, parce qu'elle imagine ; mais elle est dans l'erreur, en tant qu'elle est considérée comme privée d'une idée qui exclue l'existence de ces choses qu'elle imagine comme lui étant présentes. Si en effet l'Âme, durant qu'elle imagine comme lui étant présentes des choses n'existant pas, savait en même temps que ces choses n'existent pas en réalité, elle attribuerait certes cette puissance d'imaginer à une vertu de sa nature, non à un vice ; surtout si cette faculté d'imaginer dépendait de sa seule nature, c'est-à-dire (Déf. 7, p. I) si cette faculté qu'a l'âme d'imaginer était libre.

2, prop 26 - L'Âme ne perçoit aucun corps extérieur comme existant en acte, si ce n'est par les idées des affections de son propre corps.

2, prop 25 - L'idée d'une affection quelconque du Corps humain n'enveloppe pas la connaissance adéquate du corps extérieur.

utilizado por : 2, prop 26, cor , demo  |  2, prop 29, cor   |  2, prop 43, sc   |  5, prop 21, demo   |  5, prop 29, demo 

0.0146