EthicaDB •   Publication hypertextuelle et multi-versions de l'Ethique de Spinoza

propositio 36

Pars 2, prop 36
Latin | Elwes - en | Stern - de | Peri - it | Suchtelen - nl | Peña - es | Misrahi - fr  |  haut ^

Les idées inadéquates et confuses suivent les unes des autres avec la même nécessité que les idées adéquates, c'est-à-dire claires et distinctes.

Ideae inadaequatae et confusae eadem necessitate consequuntur ac adaequatae sive clarae ac distinctae ideae.

Ideae inadaequatae et confusae eadem necessitate consequuntur ac adaequatae sive clarae ac distinctae ideae.

Inadequate and confused ideas follow by the same necessity, as adequate or clear and distinct ideas. (Elwes - en)

Die inadäquaten und verworrenen Ideen folgen mit derselben Notwendigkeit wie die adäquaten oder die klaren und deutlichen Ideen. (Stern - de)

Le idee inadeguate e confuse si producono e si svolgono con la stessa necessità delle idee adeguate o chiare e distinte. (Peri - it)

Inadaequate en verwarde voorstellingen volgen elkaar met dezelfde noodzakelijkheid als adaequate, ofwel heldere en duidelijke voorstellingen. (Suchtelen - nl)

Las ideas inadecuadas y confusas se siguen unas de otras con la misma necesidad que las ideas adecuadas, es decir, claras y distintas. (Peña - es)

Les idées inadéquates et confuses s'enchaînent avec la même nécessité que les idées adéquates, c'est-à-dire claires et distinctes. (Misrahi - fr)

demonstratio par 1, prop 15  |  2, prop 32  |  2, prop 7, cor   |  2, prop 24  |  2, prop 28  |  2, prop 6, cor 

Latin | Elwes - en | Stern - de | Peri - it | Suchtelen - nl | Peña - es | Misrahi - fr

2, prop 36, demo  - Toutes les idées sont en Dieu (Prop. 15, p. I) et, considérées dans leur rapport avec Dieu, elles sont vraies (Prop. 32) et (Coroll. de la Prop. 7) adéquates ; par suite, il n'existe point d'idées qui soient inadéquates et confuses, si ce n'est en tant qu'on les considère dans leur rapport avec l'Âme singulière de quelqu'un (voir à ce sujet Prop. 24 et 28) ; et, par suite, toutes les idées tant adéquates qu'inadéquates suivent les unes des autres (Coroll. de la Prop. 6) avec la même nécessité. C.Q.F.D.

2, prop 36, demo  - Ideae omnes in Deo sunt (per propositionem 15 partis I) et quatenus ad Deum referuntur, sunt verae (per propositionem 32 hujus) et (per corollarium propositionis 7 hujus) adaequatae adeoque nullae inadaequatae nec confusae sunt nisi quatenus ad singularem alicujus mentem referuntur (qua de re vide propositiones 24 et 28 hujus) adeoque omnes tam adaequatae quam inadaequatae eadem necessitate (per corollarium propositionis 6 hujus) consequuntur. Q.E.D.

2, prop 36, demo  - All ideas are in God (I. xv.), and in so far as they are referred to God are true (II. xxxii.) and (II. vii. Coroll.) adequate; therefore there are no ideas confused or inadequate, except in respect to a particular mind (cf. II. xxiv. and xxviii.) ; therefore all ideas, whether adequate or inadequate, follow by the same necessity (II. vi.). Q.E.D. (Elwes - en)

2, prop 36, demo  - Alle Ideen sind in Gott (nach Lehrsatz 15, Teil 1) und sind, sofern sie auf Gott bezogen werden, wahr (nach Lehrsatz 32 dieses Teils) und adäquat (nach Zusatz zu Lehrsatz 7 dieses Teils). Daher sind sie inadäquat oder verworren nur insofern, als sie auf den einzelnen Geist von jemand bezogen werden (s.hierüber die Lehrsätze 24 und 28 dieses Teils). Somit folgen alle, die adäquaten wie die inadäquaten, mit gleicher Notwendigkeit (nach Zusatz zu Lehrsatz 6 dieses Teils). - W.z.b.w. (Stern - de)

2, prop 36, demo  - Tutte le idee sono in Dio (P. I, Prop. 15); e, in quanto si riferiscono a Dio, sono tutte vere e adeguate (P. II, Prop. 32; Conseg. d. Prop. 7); e pertanto non ci sono affatto idee inadeguate né idee confuse, se non per le relazioni che esse hanno con la particolare Mente dì qualcuno (si veda su questo le Prop. 24 e 28 della corrente II Parte); e dunque tutte le idee, tanto le adeguate quanto le inadeguate, si producono e si svolgono con la medesima necessità (P. II, Conseg. d. Prop. 6). (Peri - it)

2, prop 36, demo  - Alle voorstellingen zijn (vlg. St. XV D. I) in God, en voorzoover zij als goddelijk worden beschouwd zijn zij ook (vlg. St. XXXII v.d. D.) waar en (vlg. Gevolg v. St. VII v.d. D.) adaequaat. Er bestaan daarom ook geen inadaequate of verwarde voorstellingen dan alleen voorzoover zij op den bijzonderen geest van dezen of genen betrekking hebben (zie hierover St. XXIV en XXVIII v.d. D.). Derhalve volgen ook alle, zoowel adaequate als inadaequate voorstellingen (vlg. Gevolg v. St. VI v.d. D.) op elkaar met dezelfde noodzakelijkheid. H.t.b.w. (Suchtelen - nl)

2, prop 36, demo  - Todas las ideas son en Dios (por la Proposición 15 de la Parte I); y, en cuanto referidas a Dios, son verdaderas (por la Proposición 32 de esta Parte) y adecuadas (por el Corolario de la Proposición 7 de esta Parte); y, por tanto, ninguna es inadecuada ni confusa, sino en cuanto considerada en relación con el alma singular de alguien (acerca de esto, ver Proposiciones 24 y 28 de esta Parte). Y, de esta suene, todas, tanto las adecuadas como las inadecuadas, se siguen unas de otras con la misma necesidad (por el Corolario de la Proposición 6 de esta Parte). Q.E.D. (Peña - es)

2, prop 36, demo  - Toutes les idées sont en Dieu (par la Proposition 15 Partie I); et, en tant qu'on les rapporte à Dieu, elles sont vraies (par la Proposition 32) et (par le Corollaire de la Proposition 7) adéquates; par conséquent il n'existe d'idées inadéquates et confuses que dans la mesure où on les rapporte à quelque esprit singulier (voir sur ce point les Propositions 24 et 28); par suite, toutes les idées, aussi bien les idées adéquates que les idées inadéquates, s'enchaînent avec la même nécessité (par le Corollaire de la Proposition 6). C.Q.F.D. (Misrahi - fr)

1, prop 15 - Tout ce qui est, est en Dieu et rien ne peut sans Dieu être ni être conçu.

2, prop 32 - Toutes les idées, considérées dans leur rapport avec Dieu, sont vraies.

2, prop 7, cor  - Il suit de là que la puissance de penser de Dieu est égale à sa puissance actuelle d'agir, c'est-à-dire tout ce qui suit formellement de la nature infinie de Dieu suit aussi en Dieu objectivement dans le même ordre et avec la même connexion de l'idée de Dieu.

2, prop 24 - L'Âme humaine n'enveloppe pas la connaissance adéquate des parties composant le Corps humain.

2, prop 28 - Les idées des affections du Corps humain, considérées dans leur rapport avec l'Âme humaine seulement, ne sont pas claires et distinctes mais confuses.

2, prop 6, cor  - Il suit de là que l'être formel des choses qui ne sont pas des modes du penser ne suit pas de la nature divine par la raison qu'elle a d'abord connu les choses ; mais les choses qui sont les objets des idées suivent et sont conclues de leurs attributs propres de la même manière et avec la même nécessité que nous avons montré que les idées suivent de l'attribut de la Pensée.

0.0049